Carnet de route – La Namibie

C’est un voyage pour un pays étonnant qui débute ce mercredi soir à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle.

Il va se faire en deux étapes car  il n’y a pas de vol direct au départ de Paris.

A l’occasion du vol Paris – Johannesburg nous découvrons le mythique A380, un beau bébé qui peux embarquer 575 passagers mais qui ce soir est loin de faire le plein.

Le voyage de nuit va pour certains chanceux se passer avec trois sièges vides en classe Economie, donc un vrai lit ou presque !

A l’intérieur à part les escaliers entre les deux ponts rien de très spectaculaire, je pense que les passagers des classes supérieures voient peut-être plus la différence.

Après le plateau – repas une  petite pilule pris à bon escient et nous sommes quasiment en approche de Johannesburg  quand les paupières décident à  se lever (même pas le temps de voir un des 60 films proposés) , voici donc notre première étape de 10 heures qui se termine avec un atterrissage en douceur (difficile à croire vu la taille de l’avion).

Nous voici donc en transit dans l’aéroport ,  grâce à l’effet coupe du monde l’aéroport est une vrai galerie marchande pour assouvir la soif d’achat des touristes en mal d’Afrique avant de reprendre le vol pour Windhoek…capitale de la Namibie comme tout le monde le sait.

Rapide cours de géographie avant de visiter le pays,  la Namibie est un pays qui fait environ une fois et demie la superficie de la France pour…2 millions d’habitants. Au nord Ouest de  L’afrique du Sud ses autres voisins sont le Bostwana , le Zimbabwe, la Zambie et l’Angola….

Lors de notre prochaine étape nous aurons l’occasion de revenir  un peu  sur l’’histoire ….juste ce qu’il faut pour comprendre quelques clichés ( nous ne voulons pas faire ombrage au journal “Le Monde”.

Après 2h30 de vol nous voici donc arrivé à l’Aéroport International de Windhoek…pour prendre un bus vers notre première étape à 3h30  de route.

Pendant le trajet en direction du nord défile sous nos yeux fatigués un paysage qui se résume à des plaines immenses avec des herbes hautes encore vertes (la saison des pluies se termine) et des acacias.

IMGP3988 (Copier)

Les routes sont déjà désertes et les habitations rares..la  pause à mi-parcours nous permet de faire connaissance avec l’artisanat local (attention séquence émotion les premières photos)

IMGP3899 (Copier)IMGP3902 (Copier)IMGP3903 (Copier)

Imaginez une sorte de grand marché en tôle avec des petites boutiques juste en face d’une station essence ou le nombre “d’objets artisanaux” est asses étonnant, à croire que la totalité de la population sculpte jours et nuits des girafes et des hippopotames (peut être aidé par quelques  importateurs chinois)…

Comme une lumière au bout du chemin nous arrivons donc à notre première hôtel…”Out of africa”  un nom qui fait rêver…mais juste le nom car les chambres sont assez soviétiques dans les dimensions…mais premier diner  sous un ciel magnifique et découverte de la viande de Koudou et de springbok.

koudou              Springbok

(Koudou)                                                      (Springbok)

C’est donc vers 21h30    que nous rendons les armes…avant de rentrer dans le vif du sujet…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :